Transfert industriel : Comment le mener à bien ?

Le transfert industriel est un procédé complexe qui intervient généralement dans la vie de l’entreprise pour diverses raisons. En principe, il est sollicité lorsque l’environnement auquel la société évolue ne permet plus d’atteindre les objectifs financiers. Cela est souvent lié à une augmentation importante de la concurrence dans sa zone d’activités.

Les étapes préparatoires

Le transfert industriel est un projet à mener sur le long terme. La première étape consiste à lister tous les éléments à délocaliser vers le nouveau site. Il est réalisable de citer les machines ou les robotiques. Pour information, les deux équipements sont destinés pour la main-d’œuvre. En clair, ces outils seront les responsables de la production mensuelle de l’organisme. Exemple, les machines de conditionnement. Outre, il faut aussi se pencher sur les questions liées aux archives. Elles contiennent par exemple les versions écrites des contrats avec les tierces. Durant l’acte, il est aussi préconisé de repérer les instruments qui nécessiteront un démontage aux préalables. Enfin, il est utile d’identifier les sources d’énergie qui garantissent le bon fonctionnement des appareils. Vous concevrez ensuite un cahier des charges. Dans ce dernier, un planning d’intervention sera engendré. Le document contiendra les budgets prévisionnels.

Le choix d’une société spécialisée dans le transfert

Le déménagement industriel réclame l’intervention d’une société de déménagement. Pour consulter les tarifs cliquez ici. Cela dit, elle devrait être sélectionnée selon les prestations proposées. Une entreprise spécialisée dans le domaine peut apporter des solutions comme le groupage. Pour ce cas précis, les frais de déménagement seront divisés par deux ou trois clients à la fois. Cette offre est applicable quand ils opèrent pour un projet de transfert industriel dans un mêmes pays ou ville. Avant le processus de levage, l’étiquetage sera accompli en vue de protéger les cibles à transférer. Une fois sur le site, les machines ne sont pas seulement livrées et posées sur l’emplacement indiqué. Elles seront reconnectées. Le professionnel devrait aussi indemniser le client en cas de sinistres. Exemple, avaries ou perte. Pour déterminer le montant à percevoir, il suffira de calculer en fonction de la déclaration des valeurs. À noter que l’entreprise est autorisée à souscrire à une assurance complémentaire. Pour choisir le déménageur, la comparaison des devis est l’approche idéale.

Le démontage et l’emballage

Le transfert de machine industriel nécessite de respecter quelques procédures supplémentaires en amont pour la prévision des éventuelles décompositions.

Le démontage

Le démontage ne doit pas être exécuté sans avoir pris la peine de mettre à jour le système ou les programmes. Il faut également sauvegarder les données afin de prévenir contre les pertes irréversibles. Les machines seront débranchées du secteur électrique. Puis, elles devront être refroidies avant l’enlèvement. Une fois arrivées à destination, elles seront remontées par une équipe technique dédiée qui veillera à sa reconfiguration. Un test aura lieu durant un ou deux jours pour contrôler leur fonctionnement.

L’emballage

Le déménagement industriel requiert des professionnels compétents dans le domaine. Cette mesure sera effectuée dans le cas où vous constatez que vos matériels sont délicats. L’entreprise de déménagement devrait d’autant disposer d’abondants matériels. Le transport machine industrielle et outil utilisera généralement un camion-grue. Il est à signaler que le portage ne doit pas avoir lieu sans que les éléments soient emballés de manière optimale. Le but est d’éviter les dégâts physiques en rapport avec les collisions. Les câbles de connexion seront insérés dans des pochettes bulle. Pour le transport d’ordinateurs, les écrans seront incorporés dans des housses. Elles seront de préférence conçues en polyéthylène.

Les enjeux du transfert industriel

La délocalisation doit se faire durant une semaine au maximum. Durant ce laps de temps, les machines seront déconnectées, expédiées, aménagées et vérifiées. Dans le cas contraire, la société risquera des pertes financières. En effet, le département production ne pourra pas tourner à plein régime. En revanche, il n’existe aucun impact tangible quand l’entreprise a choisi d’acquérir de nouveaux matériels spécialement dédiés pour le site. Dans ce contexte, la notion de transfert industriel est toujours en vigueur. Le responsable du projet évitera pareillement de dépasser le budget alloué. Cela entraine souvent des contraintes matérielles et économiques. Il est d’autant préconiser de trouver le moment idéal pour accomplir l’opération dans le calendrier.