05 insectes xylophages qui détruisent les bois dans une maison

Les insectes mangeurs de bois proviennent de différentes espèces. Ces coléoptères apprécient particulièrement les maisons traditionnelles en bois, car ils se nourrissent de charpentes, mobiliers, planchers… qui se dégraderont inévitablement si aucune mesure n’est prise. Découvrez dans cet article cinq types d’insectes xylophages à connaitre absolument pour mieux s’en prémunir.

Comment se débarrasser des insectes du bois dans une maison traditionnelle ?

Une maison traditionnelle est souvent construite en ossature bois et constituée de murs en briques, en parpaings ou en pierres. Elle comporte des montants en bois qui reposent sur la semelle fabriquée dans cette même matière très appréciée par les insectes du bois dans une maison. Des mesures doivent être prises au risque de voir pourrir le bois, ce qui nuit à la résistance de votre construction. Lorsque l’endommagement est très avancé, votre logement risque un dégât des eaux et une dégradation des performances thermiques. Si tel est le cas, vous serez obligé de revoir la charpente et l’isolation. Prévenez rapidement un professionnel de l’isolation à Nîmes (30) qui vérifiera et améliorera votre confort thermique et phonique entravé par les insectes du bois. Nîmes (30) est une ville occitane située dans la région sud de la France, en Languedoc Roussillon.

Un traitement préventif contre ces nuisibles doit être effectué au moins tous les dix ans sur les charpentes, mais apprenez déjà à connaitre qui sont-ils pour pouvoir mieux les éradiquer de votre maison.

Les insectes nuisibles sont répartis en deux genres : les insectes xylophages (les termites) et les insectes à larves xylophages que sont les capricornes, les vrillettes, les lyctus et les syrex.

Les termites

Les termites sont appelés les « fourmis blanches », ils sont répartis dans trois familles : lucifuge, de Saintonge et à cou jaune.

Le lucifuge habite dans les régions chaudes de l’hémisphère boréal, comme son nom l’indique, il « fuit la lumière ».

Le Saintonge ou pattes jaunes (reticulitermes flavipes ou anciennement santonensis) est l’espèce la plus répandue sur Terre.

Le cou jaune (Kalotermes flavicollis) est un termite du bois mort qui vit en petites colonies dans les souches et les branches des arbres morts tombées au sol ou fixées sur un arbre. On les trouve également dans les ceps de vigne. Il est rare de le voir dans les habitations.

Les insectes à larves xylophages

Les capricornes des maisons sont des coléoptères qui se nourrissent de bois résineux et font aussi des dégâts importants dans les maisons d’habitation, les charpentes, les huisseries et les parquets.

Les vrillettes ont des larves qui creusent ou forent les bois (on les surnomme les « insectes foreurs »). Le trou d’envol exactement circulaire rappelle un trou formé par une petite vrille, d’où le nom vulgaire de « vrillette ».

Les lyctus sont nombreux. Le lycte brun (Lyctus brunneus) est considéré aujourd’hui comme un des plus dangereux étant donné les dégâts qu’il commet dans le bois ouvré. Ils attaquent les essences feuillues à larges vaisseaux, car les femelles sont capables d’y pondre leurs œufs. Il est aussi présent dans les entrepôts, les musées et les habitations.

Les sirex (famille des siricidés) ressemblent à des guêpes. Elles ont une forme allongée pouvant atteindre les 10 à 50 mm. Les femelles sont plus grandes que les mâles et se distinguent facilement par certains caractères anatomiques tels que la différence de coloration.