Quelle fondation réaliser pour l’édification d’un bâtiment sur un terrain en pente ?

Vous aimez beaucoup un terrain qui se trouve dans une zone montagneuse ou vallonnée, alors vous l’avez acheté et souhaitez y construire votre logement. L’instabilité du sol ne vous permet pas de réaliser le bâtiment comme les autres. Nous vous présentons dans l’article ci-dessous les actions à réaliser pour construire une maison sur un terrain instable.

Les solutions pour construire une maison sur un terrain instable ?

Un terrain en pente ou qui renferme toute autre forme d’instabilité, lorsqu’il n’est pas exploité dans le respect des normes de sécurité, constitue un danger pour la future maison et pour ses habitants. Il faut donc réaliser certaines actions et adopter certaines techniques pour édifice le bâtiment dans les règles de l’art. Voici quelques astuces qui permettent construire une maison sur un terrain instable.

Les fondations spéciales sont idéales pour construire une maison sur un terrain instable à Nîmes même si elle a lieu sur un terrain instable et de mauvaise qualité. La méthode à mettre en place pour une construction sûre et fiable est donc choisie en fonction du résultat d’une étude préalable de la nature du sol. Renouard REB (SARL) est une entreprise spécialisée dans ce type de construction.

Nîmes (30) est une ville située dans le sud de la France, en région Occitanie. Cette préfecture du département du Gard s’étend sur 161,85 km2 et héberge près de 150 000 habitants. Cette cité renferme de nombreux édifices de style romain, notamment les arènes, la maison carrée, la tour magne et le temps de Diane.

Voici les étapes à réaliser avant la construction d’une maison sur un terrain instable.

  • L’étude de la nature du sol

Il est très important de connaître la nature du sol sur lequel on souhaite construire sa future maison, avant de débuter les travaux longs et minutieux de fondations. Il faut faire un état des lieux et une étude du sol par des professionnels. Les résultats des études définiront la nature et surtout la portance du sol. On peut ensuite réaliser les types de fondations les plus adaptées pour ce terrain.

Il est recommandé, au cours de la visite du terrain, de l’analyser dans les moindres détails. On peut aussi prendre des informations auprès de la mairie et consulter le plan d’urbanisme afin de savoir si le terrain se trouve une zone inondable, de risque d’avalanches ou de risque de sécheresse. Il faut, pour une étude plus approfondie, contacter un bureau d’études pour la réalisation des travaux. Ces analyses permettront de choisir le type de fondations idéal.

Il faut adapter les fondations et les ouvrages, le dallage et le dimensionnement lorsqu’on a affaire à un terrain souple instable.

  • Le ferraillage

Cette étape vise à garantir la solidité des constructions en béton, notamment celle qu’on retrouve dans les anciennes constructions. Le ferraillage concerne les armatures en fer qui seront associées au béton. On peut aussi se procurer des structures déjà prêtes appelées armatures ou semelles de fondation. Il faut réaliser une étude géotechnique préalable afin de connaître le diamètre nécessaire pour les armatures en fonction de la stabilité du terrain.

  • Les autres travaux

Une fois l’étape précédente terminée, il faut procéder à la réalisation des différentes canalisations de la maison, car elles sont incontournables la bonne tenue du bâtiment. Cette phase est nécessaire pour la coulée du béton.