Les fenêtres… Un impact essentiel sur le confort et les déperditions de votre logement

Les ouvertures, que ce soit les portes ou les fenêtres et les matériaux dont ils sont conçus, jouent un rôle prépondérant dans la déperdition d’un logement. Cela joue un rôle important dans le confort d’une maison. Les pertes d’énergies peuvent être provoquées par la qualité et par le manque de performance des fenêtres utilisées. Focus sur ces dernières et les impacts engendrés par la perte de chaleur trop importante !

Bien choisir le vitrage des fenêtres pour plus de confort

La perte de chaleur dans une pièce qui comporte une ou plusieurs fenêtres est souvent liée au vitrage. Il convient donc de bien choisir ceux qui offrent une isolation performante et qui peuvent retenir la chaleur à l’intérieur de la maison. Il convient de savoir que plus un vitrage possède un faible coefficient de transmission d’énergie, plus il a une meilleure isolation.

Les fenêtres à double vitrage

Les fenêtres en PVC à double vitrage sont les meilleures ouvertures pour éviter la déperdition de chaleur dans une habitation. D’une manière générale, elles sont composées de deux vitres qui sont séparées par un gaz rare comme l’argon ou par une couche d’air qui a une conductivité thermique plus faible. Grâce à la technologie, il est actuellement envisageable de renforcer ce type de vitrage avec un intercalaire.

Les fenêtres à triple vitrage

Le système d’une fenêtre à triple vitrage ressemble à celui du double vitrage, sauf qu’au lieu d’une séparation par les couches d’argon, il possède deux couches d’air à faible conductivité. Ce type de vitrage possède en effet une efficacité optimale puisqu’il possède un coefficient Ug 0,5 et 1. À savoir que la norme exigée par la règlementation RT est inférieure à 2.

Ce qu’il faut savoir du simple vitrage

Une fenêtre à simple vitrage est réputée pour faire échapper la chaleur dans la maison. Équipant la plupart des ouvertures des anciennes maisons qui n’ont pas connues des travaux de rénovation, la vitre est peu isolante qui occasionne un inconfort pendant la saison d’été et d’hiver.

Opter pour la meilleure pose et le meilleur matériau

Pour éviter tout risque de déperdition de chaleur dans toute la maison, la pose d’une fenêtre ainsi que le choix du matériau dont elle est fabriquée doivent être confiés à un professionnel qui possède la connaissance requise. Cela ne permet non seulement de bénéficier d’un travail de qualité, mais également d’une subvention venant des autorités.

La pose

Même en optant pour les meilleurs produits sur le marché, la perte de chaleur dans le logement peut toujours avoir lieu si sa pose n’est pas réalisée par un professionnel. Une mauvaise installation des joints, une étanchéité prise à la légère ou des joints abimés durant l’installation ont des impacts plus ou moins importants et cela peut provoquer des fuites d’air.

Les menuiseries

Le vitrage n’est pas suffisant pour apporter le confort dans l’ensemble de l’habitation. Il convient en effet de penser à la menuiserie, c’est-à-dire au matériau de fabrication de l’ouverture. Que ce soit en bois, en alu ou en PVC, elle doit être étudiée pour éviter la perte inutile de chaleur.

La fenêtre en PVC est une des meilleures sur le marché puisqu’elle allie la performance lorsqu’il s’agit d’isolation thermique. De plus, ce matériau demande peu d’entretien tout en permettant une pose facile. Bien que le PVC fasse partie du dernier matériau à entrer dans le monde de la construction, son prix est plus accessible par rapport aux bois ou à l’aluminium.

Astuces pour éviter la déperdition de chaleur

À part l’installation d’équipement thermique, il existe d’autres moyens efficaces pour lutter la perte de chaleur dans la maison. Il consiste à engager des actions faciles à réaliser si le propriétaire se trouve dans l’impossibilité de réaliser de grands travaux de rénovation.

Installation d’un film thermorétractable

La pose d’un film thermorétractable à forte capacité isolante permet de limiter considérablement la déperdition de la chaleur dans la maison. C’est un film en plastique qui est fixé sur le montant d’une ouverture grâce à un scotch. Il a une durée de vie limitée, mais peu par contre lutter contre la perte importante de chaleur dans la maison. Cette solution est rapide et est proposée à prix discount.

Calfeutrage des fenêtres

Les fenêtres qui ne possèdent pas des joints occasionnent la perte de chaleur. De plus, elles font pénétrer l’air froid ce qui fait chuter d’une manière considérable le confort dans la maison. La pose de joint de calfeutrage sur les ouvertures qui ne sont pas équipées réduit la consommation énergétique du logement. D’ailleurs, ce joint est disponible dans tout le marché pour un prix très accessible.

Faire usage des volets et des rideaux

L’ouverture des fenêtres dès le matin pour la pénétration de la lumière solaire et la fermeture des volets ou des rideaux lors de la chute de température sont importantes. Si la maison bénéficie d’une exposition optimale au soleil, les rayons solaires peuvent servir d’apport thermique intéressant.

Ce qu’il faut savoir

Il est vivement conseillé de réaliser une vérification des aérations en cas de calfeutrage ou de sur-isolation de maison. Chaque dispositif d’aération ne doit en aucun cas être bouché pour une meilleure ventilation afin de garantir une bonne santé.

L’opération de renforcement par calfeutrage peut empirer l’état de la maison si elle connaît des soucis liés à l’humidité. Pour les emplacements des rideaux, ils ne doivent pas être placés devant ou au-dessus d’un équipement de chauffage pour une diffusion homogène de la chaleur.

Financement des projets de rénovation thermique

Le coût lié aux travaux de rénovation thermique est souvent colossal, mais le propriétaire peut bénéficier de différentes aides étatiques, c’est le cas de la TVA et du crédit d’impôt.

Les travaux d’isolation confiés à des professionnels qualifiés permettent en effet à un propriétaire ou à un locataire de bénéficier d’un crédit d’impôt d’environ 30% et d’une subvention de 30 à 50% de tous les travaux.

En ce qui concerne la TVA, le propriétaire bénéficie d’environ 5,6%, mais il faut que la maison soit construite au moins 2 ans avant les travaux de rénovation thermique. Il n’y a pas que l’intervenant qui est soumis à des conditions, les matériels utilisés le sont également.