Ce qu’il faut savoir sur les épreuves du permis bateau

Quoi de plus relaxant l’été que d’embarquer sur son bateau et d’aller se retrouver au milieu de la mer, n’écoutant plus que le bruit des vagues et des oiseaux ? Bien évidemment, avant de pouvoir réaliser ce moment de détente, vous devrez obligatoirement passer votre permis bateau. A noter, qu’il faut être âgé d’au moins 16 ans pour pouvoir se présenter à l’examen.

3 types de permis pour conduire un bateau

Pas besoin d’être un grand marin pour pouvoir naviguer librement sur les eaux. Comme pour un examen d’auto-école, les différents permis bateau sont composés d’une épreuve théorique et d’une épreuve pratique. Il est obligatoire si vous souhaitez conduire une embarcation de plus de 6 chevaux. En France, de nombreuses villes vous proposent de vous accompagner vers la réussite de l’examen. Vous pouvez passer votre permis bateau à Bordeaux, à Marseille, au Havre et dans toutes les villes proches de la mer.

Il est important de noter qu’il existe 3 types de permis :

Le permis côtier:

Il est indispensable pour pouvoir naviguer de jour comme de nuit. Il est ouvert à tous, professionnels et particuliers. Il peut être passé soit en candidat libre soit à la suite d’un stage plus ou moins poussé (en général sur 10 séances d’une demi-journée). L’épreuve théorique est un QCM (questionnaire à choix multiple) composé de 25 questions, tirées des règles de la navigation maritime. Il ne faut pas faire plus de 4 erreurs pour valider l’épreuve. L’épreuve pratique se fait à la barre du navire, avec l’examinateur. Le candidat doit alors prouver qu’il peut assurer la sécurité de chacun des passagers (manœuvre de sauvetage), qu’il peut réaliser les différentes manœuvre pour sortir et entrer au port et qu’il est capable de respecter les signaux et les balisages.

Le permis hauturier:

Il s’agit d’une extension du permis côtier, dernier niveau pour la navigation dans les eaux françaises. Avec ce permis, plus de restrictions au niveau de la taille, de la vitesse ou de la distance. Vous pourrez naviguer en hautes mers. Ce sont les Affaires Maritimes qui s’occupent de ce type de permis. En plus des épreuves du permis côtier, vous serez jugé sur a lecture d’une carte maritime, la préparation d’une sortie en fonction du vent et des courants, la connaissance des phares et des équipements de navigation.

Le permis fluvial:

Il permet de naviguer sur les rivières et les fleuves avec des embarcations n’excédant pas les 20 mètres de longueur. Même si vous possédez le permis côtier, vous devez passer la partie théorique de l’examen. Celle-ci se compose de 25 questions à choix multiples (4 fautes maximum). En ce qui concerne la pratique, le formateur interroge les candidats les uns après les autres sur le bateau.

Il est nécessaire de prévoir un certain budget avant de passer son permis bateau. En effet, les prix varient généralement entre 400 et 1000 euros. N’hésitez pas à prendre le temps de bien étudier le réseau maritime avant de vous lancer.