Comment défiscaliser avec un statut de Location Meublée Non Professionnelle ?

Le statut de location Meublée Non professionnelle ou de LMNP est un dispositif fiscal qui attire de plus en plus les investisseurs. Il ouvre droit à de nombreux avantages fiscaux. Il est intéressant d’obtenir ce statut, mais il faut prendre connaissance des dispositifs légaux qui permettent de réduire ses impôts. Voici quelques astuces pour vous permettre de mieux défiscaliser si vous avez un statut de LMNP.

Tout sur la LMNP

Créée en 1949, la LMNP fait partie des plus anciennes niches fiscales françaises. Elle n’a pas subi de modification depuis la succession des différents gouvernements, elle optimise la fiscalité des investisseurs.

Le statut de Location Meublée Non Professionnelle est une opportunité pour acquérir un Bien meublé et obtenir des recettes locatives non imposables et permettant de récupérer la TVA. En effet, cette condition prend seulement en compte l’achat de Biens neufs si les revenus produits par la mise en location sont inférieurs à 23 000 euros par an. Dans un autre cas, la LMNP concerne aussi la moitié des revenus globaux par an.

Il est ouvert à tout contribuable qui souhaite mieux préparer sa retraite. Notons que cet investissement, dont la période est sous le long terme, est destiné à ne pas être revendu. Au fil du temps, votre Bien gagne de la valeur.

Quelques techniques de défiscalisation avec le statut LMNP

La défiscalisation passe par l’observation des dispositifs légaux qui permettent de réduire ses impôts. Non seulement la LMNP permet de réaliser des investissements dans un logement neuf et de préparer sa retraite, mais encore de bénéficier des réductions d’impôts sur les revenus fonciers.

Si vous voulez réduire vos impôts, il convient pour vous de remplir certaines conditions :

Tout d’abord, il ne faut pas être enregistré au RCS au titre de la LMP (Location en Meublé Professionnelle). Les revenus générés par la location d’un Bien immobilier neuf ne doivent pas excéder les 23 000 euros par an. Le montant des recettes locatives ne doit pas être supérieur ou égal aux revenus annuels globaux.

Si vous avez un statut LMNP, sachez que la réduction d’impôt prend en compte tous types de logements (neufs ou anciens). Cependant, l’unique critère repose sur la localité dans laquelle se trouve le Bien immobilier. En effet, elle ne doit pas interdire la location meublée.

À noter que les investissements dans les résidences de services permettent de profiter de la LMNP Boulevard Censi. En plus de la déduction des charges et de la récupération de la TVA, vous bénéficiez d’une réduction de 11% sur le montant d’achat.

Les investissements dans des Biens immobiliers neufs en vue de le faire en locatif meublé font bénéficier de déduction de charges.

En effet, il faut déduire des revenus locatifs toutes les charges liées, notamment les travaux de réhabilitation, les frais de gestion, la taxe foncière, les intérêts d’emprunt, etc. Si vous atteignez rapidement un déficit foncier, les revenus locatifs ne seront pas soumis à une quelconque imposition.

Sachez qu’il est préférable d’opter pour un régime réel de déclaration si vous voulez défiscaliser via la déduction des charges.

Il y a également deux options pour bénéficier des réductions d’impôts. Le régime micro ou le régime réel.

La première permettra de profiter d’un abattement de 50% sur les revenus locatifs. En revanche, vous avez tout intérêt à choisir la seconde option dans la mesure où les charges déductibles sont supérieures à l’abattement.

Le régime réel consiste à appliquer une déduction sur vos charges, mais vous êtes tenu de choisir ce régime si les revenus fonciers annuels sont supérieurs à 30 100 euros.

Pour faire la déclaration des revenus locatifs et réduire vos impôts LMNP, il vous suffit de vous reporter au formulaire 2023.