Comment aménager ses combles ?

L’aménagement des combles est un ensemble de travaux qui visent à augmenter le volume d’une surface habitable. Ce sont des travaux qui s’étendent de murs aux plafonds avec des plaques de plâtre. La plâtrerie est un revêtement réalisé pendant les travaux d’aménagement et de décoration ou dans le cadre de la rénovation. Le plus rapide sans période de séchage ni fissures est le plâtrage sec. Retrouvez ci-dessous les informations sur les travaux de plâtrerie sèche.

Quels sont les travaux de plâtrerie sèche ?

Les travaux de plâtrerie sèche sont les plus courant. Ce sont des opérations de mise en place de carreaux de plâtre sur une ossature métallique. Les travaux sont parfois effectués grâce à des matériaux isolants afin d’optimiser l’isolation d’un bâtiment. Ils regroupent l’installation de panneaux de plâtre fibreux, de plaques de plafonds suspendus.

Si vous voulez effectuer des travaux pour aménager votre espace intérieur ou construire des cloisons, une équipe de plaquiste à Clermont-l’Hérault, de l’Entreprise Teixeira, réalise des travaux de plâtrerie sèche de très belle facture. Ce sont des professionnels qui interviennent selon vos directives et utilisent tous types de plâtre pour vous satisfaire. Clermont-l’Hérault(34) est une ville située dans le département de l’Hérault en région Occitanie. La commune héberge près de9 000 habitants appelés les Clermontais qui vivent sur un territoire de 32,5 km2. Cette destination possède des lieux historiques et des monuments tels que le Couvent des dominicains et la Tour des anciens remparts.

Comment réaliser les travaux de plâtrage à sec ?

Le plâtrage à sec comprend l’installation de plaques, de panneaux de ciment fibreux, de corniches et de faux plafonds. Il ne comprend pas les travaux de revêtement extérieur, qui font partie des travaux de charpenterie et de menuiserie.

La meilleure façon de lambrisser les murs est d’utiliser le procédé de plâtrage à sec, dans lequel les panneaux sont fixés sur un substrat solide à l’aide d’un mastic de collage. Lorsqu’il n’est pas possible de fixer correctement les planches à l’aide d’un mastic de collage, vous pouvez également fixer les planches sur des lattes de bois fixées au mur par des chevilles ou sur des profils de toit.

Dans le cas d’une plâtrerie sèche, il est important de veiller à ce que le support utilisé soit solide et sans retrait et qu’il soit protégé contre l’humidité ascendante, la pluie battante et le gel. Les restes de mortier et de cire ou les résidus d’huile de coffrage sur le béton doivent être enlevés avant de commencer la pose. Le béton frais, encore humide, doit d’abord sécher. Les surfaces lisses (béton) doivent être prétraitées un mortier de liaison, tandis que les surfaces très absorbantes (béton cellulaire) doivent être prétraitées avec un l’apprêt de sécurité.

Quelles sont les méthodes de finition ?

Il y a deux méthodes de finition de plaques de plâtre. Les enduits sont appliqués à la truelle pour obtenir une finition lisse et brillante, prête à être peinte. Les joints entre les plaques sont recouverts d’une grille (c’est-à-dire de toile de jute). C’est souvent le point faible de la méthode, car la grille ne masque pas toujours l’espace. On découvre des fissures qui apparaissent si le bois de support bouge, ce qui a tendance à se produire dans les nouvelles constructions.

L’autre méthode (collage et les joints) consiste à utiliser des planches à bords amincis, à coller et à remplir les joints et les trous de clous, puis à poncer la surface avant de peindre.

Les plaques de plâtre sont disponibles en plusieurs tailles et formats, notamment avec un bord carré pour l’écrémage et un bord biseauté pour le collage et le jointoiement.Des plaques de plâtre sont collées contre des murs en blocs avec des gouttes d’adhésif, laissant une petite cavité entre les blocs et les plaques. La couche de finition peut être du plâtre ou du ruban adhésif et des joints.