Mieux comprendre ce qu’est un fonds de commerce auto

Si vous souhaitez acheter un fonds de commerce pour devenir mécanicien à domicile, nous vous expliquons dans cet article tout ce que vous devez savoir.

Tout d’abord, le mécanicien à domicile est un professionnel qualifié qui se déplace à la maison ou au bureau pour réparer les voitures en suivant à la lettre le carnet d’entretien. Il dispose d’une certaine expérience pour l’entretien d’un véhicule et doit à tout prix garder la garantie constructeur de chaque voiture qu’il entretient .Mécanicien indépendant, centre auto ou garagiste en concession voulant devenir un réparateur auto à domicile, vous pouvez commencer à exercer ce métier en achetant un fonds de commerce d’un garage auto.

A combien s’élève l’achat du fonds de commerce d’un garage automobile ?

Un fonds de commerce est un bien corporel composé d’une universalité de différents outils (corporels et incorporels) affectés à l’exploration d’une activité (industrielle, commerciale ou artisanale).

Il inclut avant tout les éléments incorporels tels que le droit au bail, le nom commercial, l’enseigne, la clientèle, les brevets, les marques, les licences et les autorisations nécessaires à la réalisation de l’activité. Le fonds de commerce constitue également les contrats obligatoires (contrats d’assurance et contrats de travail).

Ensuite, il contient tous les éléments corporels nécessaires à l’exploitation de l’activité : véhicules, stock de marchandises, de matières premières, matériels, outillage, etc.

Par ailleurs, l’achat d’un fonds de commerce est une alternative à la création d’une société en partant de zéro. Il vous permet notamment de vous lancer dans une activité déjà en place mais qui fonctionne plus ou moins bien.

Les modalités liées à l’achat du fonds de commerce d’un garage auto

Par la loi, le vendeur du fond de commerce a l’obligation de donner toutes les informations nécessaires à l’acheteur. Ces informations concernent le nom du précédent vendeur du fond, la date et la durée du bail, le nom et l’adresse du bailleur, la date et le prix d’acquisition du fonds, l’état des créances pesant sur le fonds, les chiffres d’affaires et les bénéfices effectués au cours des trois exercices comptables précédents ainsi que le récapitulatif des chiffres d’affaires mensuels réalisés entre la clôture du dernier exercice et le mois précédent la cession.

Les frais

Pour l’achat d’un fonds de commerce, il faut bien prendre en compte les honoraires de rédaction de l’acte qui est généralement entre 2,5 et 3 % du prix de cession, le droit d’enregistrement de l’acte de cession (5 % du coût de cession suite à un abattement de 23 000 €), les frais de prêts qui sont fixés par la banque selon le financement et les débours qui sont environ 1 000 € (frais d’immatriculation).Il faut prévoir éventuellement un fond de roulement, le versement du dépôt de garantie prévu dans le bail et le reversement du stock.

Bon nombre d’entrepreneurs préfèrent reprendre une affaire en cours d’activité pour se lancer à son compte pour pouvoir bénéficier aussi de la clientèle. Il s’agit alors d’un rachat d’un fonds de commerce à son actuel propriétaire. Pour l’achat d’un garage, il y a des points particuliers sur lesquels il convient d’être très attentif.

Quels points considérer dans l’achat de fonds de commerce d’un garage auto ?

La pérennité des contrats est un point à bien étudier si vous souhaitez devenir mécanicien à domicile. En effet, ces derniers sont souvent verbaux avec les entreprises locales et les clients du garage.

Le niveau d’équipement doit correspondre à l’effectif employé. L’équipement du garage doit être complet, opérationnel et à jour.

Les logiciels doivent être mis à jour.

La conformité du lieu de travail à la législation sociale est un aspect à ne pas négliger.

La santé financière des clients joue un grand rôle.

Pensez également à ce que le cédant vous débarrasse de tout ce que vous ne voulez pas conserver dans le garage, comme par exemple les voitures abandonnées par des clients.

Le taux horaire pratiqué doit être étudié. Si le taux est bas, vous avez l’obligation de l’augmenter à l’occasion de la reprise.

Renseignez-vous également sur les dernières formations suivies par les employés.

La conformité aux normes anti-pollution (pompes, assainissement, neutralisation des cuves) est importante.

Quelles sont les tolérances admises aux ouvriers : est-ce qu’ils ont la liberté d’utiliser l’atelier à leur propre compte ? C’est une pratique courante dont vous devez être informé.

Les durées de travail réalisées par les salariés sont aussi à voir: les heures payées doivent correspondre aux heures travaillées et vice versa.

La rédaction de la clause de non concurrence à l’encontre du cédant est à voir de près. Généralement, la clientèle est bien plus attachée au cédant qu’au garage. Ce qui fait que le cédant doit être clair à son futur projet professionnel.

Renseignez-vous au cas où il y aurait des litiges en cours (interventions sous garantie à reprendre, engagements verbaux pris par le cédant)

Vérifiez le stock de pièces détachées et les véhicules cédés avec le fonds de commerce. Il faut évaluer à sa juste valeur chaque élément composant le stock.

Si le garage est sous enseigne, il faut lire soigneusement le contrat pour savoir comment y mettre fin, quels sont les investissements futurs. Les éventuels imposés par le réseau sont aussi à prendre en compte.

Assurez-vous que le montant de loyer soit supportable par le fonds car fréquemment le montant du fonds est minimisé afin que cela passe à la banque en contrepartie d’un loyer hors marché et que les conséquences peuvent être lourdes.

Effectivement, cette liste n’est pas exhaustive pourtant elle renoue la plupart des pièges que l’on peut rencontrer lors d’une cession de fonds de commerce de garage automobiles. Une fois qu’un fonds de commerce captivant est localisé et que les discussions sont entamées, il faut faire un diagnostic afin de garantir qu’il coïncide à la cible recherchée. Cela permet aussi de repérer les risques éventuels ainsi que les avantages et les inconvénients.

Votre étude ne doit pas non seulement se limiter au fonds de commerce mais également doit être élargie à la zone dans laquelle se place le commerce aux évolutions prévisibles, à la concurrence, à l’état du marché et ses perspectives.

Faire une évaluation et négocier l’achat

De nombreux moyens d’évaluation de fonds de commerce sont accessibles comme le pourcentage du CA annuel et l’actualisation des bénéfices. Sachez que l’administration établi ce pourcentage entre 15 à 20% du CA, toute taxe comprise. Cette fourchette tient compte de nombreux facteurs, notamment le stockage disponible, la possibilité ou non de développement de l’affaire, l’analyse du bilan et du bail commercial et bien sûr les travaux qui doivent être effectués.

Chaque secteur d’activité dispose de ses propres usages pour calculer la valorisation d’un commerce. Pour ce faire, vous pouvez consulter un expert-comptable pour vous conseiller sur ce point ou requérir l’aide de votre syndicat professionnel.

Il convient ensuite d’utiliser les résultats du diagnostic afin de majorer ou minorer éventuellement l’évaluation (composition des actifs, ancienneté, composition du portefeuille clients, potentiel, emplacement…)

L’évaluation du fonds de commerce favorise l’obtention d’une fourchette de prix qui servira à négocier le prix avec le vendeur. Même s’il existe diverse techniques pour pouvoir évaluer un fonds de commerce, finalement, le prix définitif est fixé par le jeu des négociations ainsi qu’à la concurrence entre les repreneurs et de la situation du vendeur.