l'usine

Mes plates excuses à ceux qui s'imaginent un atelier genre loft d'artiste sous de grandes verrières, ici on ne fait pas dans la dentelle.


Pour obtenir un atelier de la ville de Paris, quel que soit le résultat des élections, il faut sucer trop de monde et attendre sept ans quand même… Parce qu'il avait marre de travailler sur six mètres carrés, d'aller jusqu'à l'arrière cour en traversant cuisine et salle de bains, d'empiler sa recyclerie personnelle de la cave au grenier, Garbage a récemment investi les dépendances d'un petit garage automobile. Rien de très officiel, rien de très esthétique, mais quel plaisir que de pouvoir enfin sortir un outil sans forcément ranger le précédent, et attaquer à la meuleuse sans provoquer une réunion de copropriétaires !

Pakistanais, mais presque.

Garbage, c'est un parti pris, produit exclusivement à partir de matériel de récupération. Objets, greffes hétéroclites ou véritables sculptures, ses compositions sont toujours des exemplaires uniques, répertoriés, numérotés et signés.

page suivante